Les municipales dans les Hautes-Alpes

Posté par atlaspol le 10 mai 2014

A droite depuis 1971, détenue dès 1989 par l’ancien ministre UDF Pierre Bernard-Reymond, Gap a semblé plusieurs fois à portée de la gauche. En 1995, Daniel Chevallier manqua de créer la surprise. Arrivée à 800 voix derrière le maire sortant, sa liste bénéficia de la dynamique de la fusion avec les Verts et de bons reports des voix radicales. Tant et si bien que cet écart ne fut plus que de 608 voix au second tour.

La seule présence de la liste de M. Chevallier face à la sienne en 2001 bénéficia à M. Pierre-Reymond, qui l’emporta cette fois de plus de 1700 suffrages. Mais, devenu sénateur en 2007, il laisse les clefs de la mairie au radical Roger Didier, démontrant que les lignes politiques n’ont pas fini de bouger dans les Hautes-Alpes. Investi par l’UMP en 2008, Roger Didier doit faire face à une forte contestation, à la fois à gauche et à droite. Arrivé en tête au premier tour, il l’emporte de justesse au second, dans une triangulaire l’opposant à la liste divers gauche de Guy Blanc et celle divers droite de Jean-Marc Passeron. Il semble que la droite ait en grande partie abandonné ce dernier, pour se reporter sur le maire sortant, face à une gauche unie jusqu’à la LCR.

En 2014, Roger Didier arrive très nettement en tête au premier tour, avec 49,04 % des exprimés, mais semble manquer de réserves pour le second, les trois autres listes étant menées par Bernard Jaussaud (PS), Guy Blanc (divers gauche) et Claude Eyraud (FG). Mais, incapables de s’entendre, ils restent en lice au second, remporté sur sa lancée par M. Didier.

Vainqueur du socialiste Robert de Caumont en 1989, Alain Bayrou n’eut aucun mal, face à une gauche divisée, à se maintenir dans le fauteuil de maire de Briançon. Après avoir largement battu une liste RPR au premier tour en 1995, il a raison au second du candidat officiel de la gauche et de M. de Caumont, obtenant au passage 55 % des voix. Un scénario qui se reproduisit en 2001, cette fois-ci au premier tour. La situation est plus délicate en 2008. Arrivé en tête au premier tour, Alain Bayrou doit faire face à la fusion au second tour entre le PS et le MODEM. Il est sauvé par l’absence de consigne donné par Robert de Caumont, arrivé quatrième au premier tour. Mais Alain Bayrou démissionne après son invalidation, en 2009. Un retrait qui ouvre une brèche à gauche et profite au conseiller général socialiste du canton Nord, Gérard Fromm, qui s’impose assez nettement au second tour face à l’équipe sortante.

Gérard Fromm sauve son fauteuil de maire en 2014 en grande partie grâce aux divisions de la droite. Bien que ne pesant que 35,95 % des exprimés au premier tour, il emporte le second avec 52,72 %. Malgré le retrait en sa faveur de l’UMP Arnaud Murgia, Romain Gryzka, dissident de l’UMP est très loin de faire le plein de voix de droite, certains électeurs semblant s’être reportés sur la liste Fromm, qui mobilise davantage d’abstentionnistes.

Fond de carte Géoatlas, reproduction interdite

Fond de carte Géoatlas, reproduction interdite

 

Maires et président d’intercommunalités

GAPENCAIS Roger DIDIER (divers droite)

GAP: Roger DIDIER (divers droite)

 

BARONNIES Jean-Louis REY (divers gauche)

LAGRAND: Edmond FRANCOU (divers gauche)

 

BRIANCONNAIS Alain FARDELLA (PRG)

BRIANÇON: Gérard FROMM (PS)

PUY-SAINT-PIERRE: Jean-Marius BARNEOUD (divers droite)

SAINT-CHAFFREY: Jean-Luc NEVEU (divers gauche)

LA SALLE-LES-ALPES: Alain FARDELLA (PRG)

VILLARS-SAINT-PANCRACE: Sébastien FINE (divers gauche)

 

BUËCH-DEVOLUY Jean-Marie BERNARD (divers droite)

VEYNES: René MOREAU (divers droite)

 

CANTON DE RIBIERS – VAL DE MEOUGE Bruno LAGIER (divers droite)

RIBIERS: Gérard NICOLAS (divers droite)

 

CHAMPSAUR Jean-Yves DUSSERRE (UMP)

SAINT-BONNET-EN-CHAMPSAUR: Laurent DAUMARK (divers droite)

 

EMBRUNAIS Chantal EYMOUD (UDI)

EMBRUN: Chantal EYMOUD (UDI)

BARATIER: Jean BERNARD (divers droite)

 

ESCARTON DU QUEYRAS Christian LAURENS (divers droite)

AIGUILLES: Serge LAURENS (divers droite)

 

GUILLESTROIS Max BREMOND (UMP)

GUILLESTRE: Bernard LETERRIER (divers gauche)

 

HAUT-BUËCH Jacques FRANCOU (divers droite)

ASPRES-SUR-BUËCH: Françoise PINET (divers droite)

 

HAUT-CHAMPSAUR Philippe SIGNOURET (divers droite)

SAINT-JEAN-SAINT-NICOLAS: Josiane ARNOUX (divers droite)

 

LARAGNAIS Henriette MARTINEZ (UMP)

LAZER: Patricia MORHET-RICHAUD (divers gauche)

LARAGNE-MONTEGLIN: Henriette MARTINEZ (UMP)

 

PAYS DES ECRINS Cyrille DRUJON D’ASTROS (UMP)

L’ARGENTIERE-LA-BESSEE: Joël GIRAUD (PRG)

 

PAYS DE SERRE-PONCON Roland ARNAUD (divers gauche)

ESPINASSES: Francine MICHEL (EELV)

 

SAVINOIS – SERRE-PONCON Victor BERENGUEL (divers droite)

SAVINES-LE-LAC: Victor BERENGUEL (divers droite)

 

SERROIS Michel ROLLAND (divers gauche)

SERRES: Bernard MATHIEU (divers gauche)

 

TALLARD-BARCILLONNETTE Jean-Michel ARNAUD (divers droite)

TALLARD: Jean-Michel ARNAUD (divers droite)

 

VALGAUDEMAR Daniel ALLUIS (divers droite)

SAINT-FIRMIN: Alain FREYNET (divers droite)

 

VALLEE DE L’AVANCE Joël BONNAFFOUX (divers gauche)

LA BÂTIE-NEUVE: Joël BONNAFFOUX (divers gauche)

CHORGES: Christian DURAND (divers droite)

 

VALLEE DE L’OULE Gérard TENOUX (divers droite)

BRUIS: Gérard TENOUX (divers droite)

Laisser un commentaire

 

Saintryensemble |
Bien vivre à Norrent- Fontes |
Aniche, agir avec vous! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liaisons à gauche
| Avenirdevermenton
| Etrechy