Les municipales dans l’AIN

Posté par atlaspol le 27 avril 2014

Au niveau municipal, la domination de la droite a été remise en question entre 2008 et 2014. Elle a pourtant été renforcée en 2001 par le gain de Bourg-en-Bresse et Gex, qui, d’ailleurs, ont été parmi les rares communes importantes à ne pas placer Jean-Marie Le Pen en tête au premier tour de la présidentielle de 2002.

En menant une campagne axée sur l’insécurité, Jean-Michel Bertrand (UMP) est sorti vainqueur d’une triangulaire avec le PS et le MNR, battant le maire sortant André Godin, qui avait ravi la préfecture à la droite en 1995. Mais son décès, quelques jours avant le premier tour des municipales de 2008, plonge la droite dans le désarroi. Elle est sévèrement battue au premier tour par le socialiste Jean-François Débat. En 2014, celui-ci devient l’un des rares maires socialistes d’une préfecture de Rhône-Alpes à sauver son siège, et le seul dès le premier tour, et également le premier maire de Bourg-en-Bresse à entamer un second mandat depuis 1983.

En 2001, la droite avait par ailleurs renforcé ses positions à Bellegarde. En 1995, Gérard Armand, obtenant le même nombre de voix que le maire PS sortant Claude Tournier, avait été élu au bénéfice de l’âge. Il a été réélu au premier tour en 2001, de même que Gilles Piralla à Ambérieu.

En 2008, si la droite est reconduite au premier tour à Bellegarde, le retrait de Gilles Piralla à Ambérieu laisse une situation confuse, entre deux listes divers droite, une liste socialiste et des radicaux alliés au MODEM. C’est la socialiste Josyane Esposito qui remporte cette quadrangulaire au second tour.

En 2014, si l’UMP Régis Petit est reconduit dès le premier tour à Bellegarde, Ambérieu voit s’affronter les mêmes forces qu’en 2008. Cependant, vague bleue aidant, la gauche est enfoncée, ne représentant plus qu’un peu plus d’un tiers des exprimés. Josyane Esposito arrive péniblement en troisième position au premier tour, avec un peu plus de 20 % des exprimés. Elle est balayée au second tour par le divers droite Daniel Fabre, qui a bénéficié non seulement du désistement de l’UMP mais également du maintien du PRG.

Quant à la grande ville ouvrière du nord du département, Oyonnax, elle vécut en 2001 un passage de témoin entre l’inamovible Lucien Guichon et Jacques Gobet, au terme d’une triangulaire avec le PCF et le MNR. En 2008, c’est le divers droite Michel Perraud qui l’emporte largement face au PS au second tour. En 2014, sa réélection au premier tour n’est qu’une formalité devant le Front de gauche et une liste divers droite.

Comme lors des cantonales, la lutte fut serrée en 2001 à Belley mais se termina par la victoire de Jean-Claude Travers, ancien adjoint de Charles Millon. Les socialistes parvinrent cependant à s’y imposer entre 2008 et 2014.

Les municipales dans l'AIN dans AIN 69302901com

Fond de carte Géoatlas, reproduction interdite

 

Maires et présidents d’intercommunalités

BOURG-EN-BRESSE AGGLOMERATION Michel FONTAINE (PS)

BOURG-EN-BRESSE: Jean-François DEBAT (PS)

PÉRONNAS: Christian CHANEL (divers droite)

SAINT-DENIS-LES-BOURG: Guillaume FAUVET (divers gauche)

VIRIAT: Bernard PERRET (divers droite)

 

BORDS DE VEYLE Olivier MORANDAS (divers droite)

VONNAS: Patrick CHAIZE (UMP)

 

BRESSE – DOMBES – SUD-REVERMONT Laurent PAUCOD (divers droite)

LA TRANCLIERE: Daniel ROUSSET (PS)

 

BUGEY-SUD René VUILLEROD (divers gauche)

BELLEY: Christian JIMENEZ (divers droite)

BRENS: Marcel GENS (divers droite)

CULOZ: Franck ANDRE-MASSE (divers droite)

BEON: Jean-Marc DUPONT (divers droite)

 

CANTON DE CHALAMONT Jean-Pierre HUMBERT (divers gauche)

CHALAMONT Ali BENMEDJAHED (divers droite)

 

CANTON DE COLIGNY Georges GOULY (UMP)

COLIGNY Bruno RAFFIN (divers droite)

 

CANTON DE MONTLUEL Philippe GUILLOT-VIGNOT (divers droite)

MONTLUEL: Romain DAUBIE (divers droite)

BELIGNEUX: Francis SIGOIRE (divers gauche)

LA BOISSE: François DROGUE (divers droite)

DAGNEUX: Bernard SIMPLEX (divers droite)

 

CANTON DE PONT-DE-VAUX Henri GUILLERMIN (UMP)

PONT-DE-VAUX: Philippe COILLARD (UMP)

GORREVOD: Henri GUILLERMIN (UMP)

SAINT-BENIGNE: Jean-Jacques WILLIG (divers gauche)

 

CANTON DE PONT-DE-VEYLE Christophe GREFFET (PS)

PONT-DE-VEYLE: Jean-Paul MOUTOT (divers droite)

CROTTET: Daniel PERRUCHE (divers droite)

LAIZ: Yves ZANCANARO (divers gauche)

 

CANTON DE SAINT-TRIVIER-DE-COURTES Michel BRUNET (UMP)

SAINT-TRIVIER-DE-COURTES: Michel BRUNET (UMP)

 

CENTRE-DOMBES Michel GIRER (divers droite)

VILLARS-LES-DOMBES: Pierre LARRIEU (divers droite)

SAINT-ANDRE-DE-CORCY: Jean-Pierre BARON (divers droite)

 

CHALARONNE-CENTRE Didier MUNERET (divers droite)

CHÂTILLON-SUR-CHALARONNE: Yves CLAYETTE (UMP)

 

DOMBES – SAÔNE VALLEE Bernard GRISON (divers droite)

TRÉVOUX: Marc PECHOUX (divers droite)

REYRIEUX: Jacky DUTRUC (divers gauche)

 

HAUT-BUGEY Jean DEGUERRY (divers droite)

OYONNAX: Michel PERRAUD (UDI)

ARBENT: Liliane MAISSIAT (UMP)

BELLIGNAT: Jean-Georges ARBANT (divers gauche)

GROISSIAT: Jean-Luc MARRON (divers droite)

MONTREAL-LA-CLUSE: Jean DEGUERRY (divers droite)

PORT: Gérard DUTRAIT (divers gauche)

NANTUA: Jean-Pierre CARMINATI (divers droite)

LES NEYROLLES: Lucien JULLIARD (divers droite)

 

MIRIBEL ET PLATEAU Pascal PROTIERE (PS)

MIRIBEL: Sylvie VIRICEL (divers gauche)

BEYNOST: Michel NICOD (divers droite)

SAINT-MAURICE-DE-BEYNOST: Pierre GOUBET (divers gauche)

 

MONTMERLE – TROIS-RIVIERES Jean-Claude DESCHIZEAUX (divers droite)

MONTCEAUX: Jean-Claude DESCHIZEAUX (divers droite)

MONTMERLE-SUR-SAÔNE: Raphaël LAMURE (divers droite)

GUEREINS: Guy MORILLON (divers droite)

 

MONTREVEL-EN-BRESSE Jean-Pierre ROCHE (divers gauche)

MONTREVEL-EN-BRESSE: Jean-Pierre ROCHE (divers gauche)

JAYAT: Robert LONGERON (divers droite)

MALAFRETAZ: Alain VIVIET (divers droite)

ATTIGNAT: Walter MARTIN (divers droite)

 

PAYS DE BÂGE Guy BILLOUDET (divers droite)

BÂGE-LE-CHÂTEL: Jean-Claude THEVENOT (divers droite)

BÂGE-LA-VILLE: Dominique REPIQUET (divers gauche)

SAINT-ANDRE-DE-BÂGE: Daniel CLERE (divers gauche)

FEILLENS: Guy BILLOUDET (divers droite)

REPLONGES: Bertrand VERNOUX (UMP)

 

PAYS BELLEGARDIEN Patrick PERREARD (divers droite)

BELLEGARDE-SUR-VALSERINE: Régis PETIT (UMP)

LANCRANS: Christophe MAYET (divers droite)

CHÂTILLON-EN-MICHAILLE: Patrick PERREARD (divers droite)

 

PAYS DE GEX Christophe BOUVIER (divers droite)

GEX: Patrice DUNAND (divers droite)

CESSY: Christophe BOUVIER (divers droite)

DIVONNE-LES-BAINS: Etienne BLANC (UMP)

FERNEY-VOLTAIRE: Daniel RAPHOZ (divers droite)

ORNEX: Jean-François OBEZ (divers droite)

PREVESSIN-MOËNS: Aurélie CHARILLON (divers droite)

SAINT-GENIS-POUILLY: Hubert BERTRAND (PRG)

THOIRY: Muriel BENIER (UMP)

 

PLAINE DE L’AIN Jean-Louis GUYADER (divers droite)

CHAZEY-SUR-AIN: René DULOT (divers gauche)

AMBERIEU-EN-BUGEY: Daniel FABRE (divers droite)

SAINT-DENIS-EN-BUGEY: Pascal COLLIGNON (divers droite)

LAGNIEU: André MOINGEON (UMP)

SAINT-SORLIN-EN-BUGEY: Patrick MILLET (divers droite)

LOYETTES: Jean-Pierre GAGNE (divers droite)

MEXIMIEUX:  Christian BUSSY (divers droite)

BOURG-SAINT-CHRISTOPHE: Bernard PERRET (divers droite)

PEROUGES: Paul VERNAY (EELV)

VILLIEU-LOYES-MOLLON: Eric BEAUFORT (divers droite)

 

PLATEAU D’HAUTEVILLES Franck STEYAERT (MODEM)

HAUTEVILLE-LOMPNES: Bernard ARGENTI (UDI)

 

RHÔNE – CHARTREUSE DE PORTES Daniel BEGUET (divers gauche)

LHUIS: Simon ALBERT (divers gauche)

 

RIVES DE L’AIN – PAYS DU CERDON Thierry DUPUIS (divers gauche)

JUJURIEUX: Anne BOLLACHE (divers gauche)

SAINT-JEAN-LE-VIEUX: Christian BATAILLY (divers droite)

PONT-D’AIN: Gérard GUICHARD (divers droite)

 

TREFFORT-EN-REVERMONT Daniel BROCHIER (divers droite)

TREFFORT-CUISIAT: Monique WIEL (divers gauche)

 

VAL DE SAÔNE – CHALARONNE Muriel LUGA-GIRAUD (divers gauche)

SAINT-DIDIER-SUR-CHALARONNE: Muriel LUGA-GIRAUD (divers gauche)

THOISSEY: Maurice VOISIN (divers droite)

 

VALLEE DE L’ALBARINE Christophe DE SIMONE (divers gauche)

SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY: Gilbert BOUCHON (divers gauche)

 

LA VALLIERE Jean-Luc LUEZ (divers gauche)

CEYZERIAT: Jean-Yves FLOCHON (divers droite)

REVONNAS: Caroline ZITTEL (divers droite)

 

VALROMEY Alain BERTOLINO (UMP)

CHAMPAGNE-EN-VALROMEY: Claude JUILLET (FN)

Publié dans AIN | Pas de Commentaire »

Les cantonales dans l’AIN

Posté par atlaspol le 7 février 2014

Depuis 1998, la droite a cédé beaucoup de terrain au conseil général de l’Ain, jusqu’à en perdre le contrôle en 2008. La progression de la gauche, passée de 9 sièges en 1994 à 26 en 2011, a surtout été le fait d’élus sans étiquette bien implantés localement. Seuls six conseillers généraux de la majorité sont encartés, dont cinq au PS, le sixième étant PRG, dans ce département de vieille tradition radicale.

Les points de force de la gauche se trouvent surtout dans le centre du département et les zones urbanisées, où sa progression est récente. En ne se représentant pas en 2001, Gilles Piralla a laissé dans son canton d’Ambérieu une droite affaiblie et divisée (trois candidats), et par conséquent un second tour opposant un divers gauche et un Vert. De même, Guy Larmanjat (PS) a-t-il créé la surprise en 2002, lors de la partielle de Bellegarde qui suivit le décès de Gérard Armand.

Mis à part Bourg-en-Bresse, dont les trois cantons sont à gauche, le fief de la majorité départementale reste la banlieue lyonnaise, dont elle détient deux des quatre cantons (Miribel et Trévoux). Elle a également progressé en Bresse en 2004, notamment à Bâgé-le-Châtel, où Michel Voisin ne se représentait pas. En 2008, la gauche contrôle un large couloir au sud, allant de Saint-Triviers-sur-Moignans à Champagne-en-Valromey. La droite tient bon dans ses fiefs du Pays de Gex, du bassin d’Oyonnax et de la vallée du Rhône.

En 2011, la majorité de gauche avance tous azimuts, surtout sur les périphéries: Belley, Coligny, Ferney-Voltaire, Lhuis, Pont-de-Veyle, et Seyssel. Elle doit cependant céder Bâgé-le-Châtel, Montluel, et Viriat à la droite.

Les cantonales dans l'AIN dans AIN 01cantons

Fond de carte Géoatlas, reproduction interdite

 

Conseil général de l’Ain

18 divers gauche, 8 divers droite, 7 PS, 7 UMP, 1 FN, 1 PRG, 1 UDI

Chronologie des présidents

1949 Jean SAINT-CYR (radical)

1979 Roland RUET (UDF)

1984 Jacques BOYON (RPR)

1992 Jean PEPIN (UDF)

2004 Charles DE LA VERPILLIERE (UMP)

2008 Rachel MAZUIR (PS)

Publié dans AIN | Pas de Commentaire »

Les législatives et les sénatoriales dans l’AIN

Posté par atlaspol le 6 février 2014

Département ancré à droite, l’Ain n’a envoyé qu’un seul député de gauche à l’assemblée depuis 1988: André Godin, en 1997. Une élection qui a suivi sa victoire aux municipales de 1995 à Bourg-en-Bresse. De même, en 2002, a-t-il été battu par Jean-Michel Bertrand, qui lui avait ravi cette mairie l’année précédente.

Le redécoupage Marleix a modifié quelque peu la géopolitique locale mais ne défavorisa pas l’UMP, puisqu’elle parvint à faire élire son candidat sur le cinquième siège nouvellement créé, et faire réélire tous les sortants ailleurs.

Le seul point de relative faiblesse de la droite se trouve dans la nouvelle 1ere circonscription, où Xavier Breton, après avoir été dominé au premier tour par le maire socialiste de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat, le bat au second de 1476 voix. Le redécoupage a ici écarté le canton sud de la préfecture, repassée au PS en 2008.

Un secteur qui a rejoint la nouvelle 4e, sans inquiéter l’inoxydable Michel Voisin, qui entame un sixième mandat avec près de 57 % des exprimés face au conseiller général radical Guillaume Lacroix.

La création de la 5e a imposé une cure d’amaigrissement à la 3e, quasiment « salamandrisée » en étant réduite aux cantons jurassiens et du flanc ouest du département. Mais cela ne profite nullement au PS, qui a pris récemment pied à Belley, dont le maire et conseiller général Jean-Marc Fognini est nettement distancé par Etienne Blanc.

Dans la nouvelle 2e, concentrée sur une partie des zones périurbaines de Lyon, Charles de la Verpillière chahuté au second tour par le maire divers gauche de Trévoux Michel Raymond et par le conseiller général de Reyrieux Olivier Eyraud, ancien UMP passé au FN. Une triangulaire dont il se tire parfaitement avec 1801 bulletins d’avance.

Née de chutes des anciennes 2e et 3e, la 5e abrite désormais la ville conservatrice d’Oyonnax. Si son maire radical valoisien Michel Perraud échoue à prendre ce nouveau siège de député, ses reports sur le député européen UMP Damien Abad fonctionne parfaitement, celui-ci battant largement la maire socialiste d’Ambérieu Josyane Esposito.

Les législatives et les sénatoriales dans l'AIN dans AIN 01circo12

Fond de carte Géoatlas, reproduction interdite

Chronologie des députés

1 BOURG-EN-BRESSE EST, NORD

2012 Xavier BRETON (UMP)

2 TREVOUX

2012 Charles DE LA VERPILLIERE (UMP)

3 FERNEY-VOLTAIRE

2012 Etienne BLANC (UMP)

4 BOURG-EN-BRESSE SUD

2012 Michel VOISIN (UMP)

5 OYONNAX

2012 Damien ABAD (UMP)

 

La tentative de retour de Charles Millon, député de 1978 à 2002, lors des sénatoriales de 2008, se solda par un échec de la droite sortante. Pourtant, la création d’un troisième siège devait amortir la vague rose annoncée, après la victoire du PS aux cantonales et municipales précédentes. Désigné par une primaire interne à l’UMP avant le scrutin, Charles Millon arrive troisième au premier tour, derrière le président PS du conseil général Rachel Mazuir et la candidate UMP Sylvie Goy-Chavent. Celle-ci est élue au second tour, de même que M. Mazuir, tandis que le très contesté ancien président du conseil régional est une nouvelle fois distancé, cette fois-ci par un autre UMP, Henri Guillermin. Ce qui permet au maire divers gauche de Miribel, Jacques Berthou, d’emporter ce siège.

Les divisions de la droite la privent d’un grand chelem en 2014, d’autant plus que la gauche avait réussi à conserver Bourg-en-Bresse lors des précédentes municipales. Le passage à la proportionnelle permet également à Rachel Mazuir de garder son siège. A la tête d’une liste divers droite, Sylvie Goy-Chavent fait de même. Arrivé deuxième avec sa liste UMP, c’est Patrick Chaize qui récupère le fauteuil de Jacques Berthou.

Chronologie des sénateurs

2008 Jacques BERTHOU (ratt. soc.); Sylvie GOY-CHAVENT (UMP); Rachel MAZUIR (soc.)

2014 Sylvie GOY-CHAVENT (UDI); Patrick CHAIZE (UMP); Rachel MAZUIR (soc.)

Publié dans AIN | Pas de Commentaire »

 

Saintryensemble |
Bien vivre à Norrent- Fontes |
Aniche, agir avec vous! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Liaisons à gauche
| Avenirdevermenton
| Etrechy